Le GODF soutient la crèche Baby-Loup

Dans la continuité de ses prises de positions passées, et notamment

  • en octobre 2013, le courrier de Daniel Keller, Grand-Maître du GODF, à Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laîcité, qui demandait "que la loi permette aux crèches qui le souhaitent de faire respecter dans leur enceinte une obligation de neutralité religieuse." (lire le courrier en intégralité)
  • en février 2014, l'attribution du Prix 2013 de la Fondation du GODF à la crèche Baby-Loup (lire : Baby-Loup: le Grand Orient lui décerne un prix sur le Figaro.fr),

le Grand-Orient de France a décidé de soutenir financièrement la crèche Baby-Loup.

Ainsi selon un communiqué de l'AFP :

"Le Grand Orient de France, principale obédience maçonnique française, a annoncé jeudi qu'il allait apporter 50.000 euros à la crèche Baby-Loup, emblématique du combat pour la laïcité mais en proie à des difficultés financières.  La menace d'une fermeture de la crèche s'est dissipée mercredi avec l'annonce par la mairie de Conflans-Sainte-Honorine et du conseil général des Yvelines d'efforts supplémentaires. Baby-Loup a assuré que son activité était "viable pour les deux prochaines années à condition que nous puissions boucler 2014". Elle a dit "faire appel à la solidarité des fondations et des citoyens" pour combler un trou de 250.000 euros.  Le Grand Orient de France (GODF) s'est félicité "des solutions administratives apportées à la crèche" tout en jugeant utile de l'aider à "boucler son budget".  Par conséquent, "en réponse aux demandes de la crèche", l'obédience maçonnique (50.000 membres) va lui apporter, par l'intermédiaire de la fondation du GODF, la somme de 50.000 euros."

L'AFP précise également que  très attaché à une "laïcité républicaine", le Grand Orient a toujours défendu la direction de la crèche, et plaide pour de nouvelles mesures législatives afin d'éviter à l'avenir ce type d'"imbroglio juridique".

L'information a été reprise par plusieurs médias dont :

Mais aussi...